Chapelle Notre Dame du Burgo

Pour ce premier vrai post, je ne vous emmène pas à la pêche, il y en aura beaucoup d’autres. Je vous emmène dans le Morbihan, près de Grand-Champ, Locméren-des-prés pour être précis.

Il s’agit d’une chapelle “perdue” dans la lande dont une bonne partie est en ruines. C’est un lieu magique, propice à l’imagination ou à la contemplation. Si vous séjournez aux alentours de Vannes, ce lieu vaut sans doute le détour (comptez une petite demi heure de route depuis Vannes).

Il n’est plus possible d’entrer dans la partie encore debout de la chapelle, mais vous pouvez en faire le tour, entrer dans la partie à ciel ouvert, et pousser la promenade dans la lande et les chemins alentours.

En images

Je pense que des photos valent mieux qu’un long discours. Voici quelques aperçus du site.

La partie encore couverte de la chapelle :

P1060450

Jetez un œil à l’intérieur, on voit la charpente et des poutres sculptées (têtes de dragons, et motifs autres).

Détail de la porte de côté :

P1060451

Mais la partie la plus belle est la partie qui s’est écroulée avec le cœur. Le pignon du fond, derrière le cœur est encore debout, on le voit au fond de cette photo :

P1060459

Et ici en plus détaillé :

P1060445

Porte sur la partie droite du cœur :

P1060447

Détail d’un mur de la partie à ciel ouvert :

P1060439

Le mur d’enceinte fondu dans les bois qui entourent la chapelle :

P1060460

L’histoire

Un panneau non loin de la chapelle détaille son histoire. Je ne vais pas tout détailler ici car ce blog n’est pas un blog à vocation historique. Mais quelques détails permettent sans doute de mieux apprécier encore le lieu.

A l’époque où elle était encore debout, la chapelle était très grande. Elle pouvait contenir jusqu’à 1300 personnes. La partie avec le cœur que l’on peut encore voir (à ciel ouvert) était en réalité une tour qui s’est effondrée en 1931. Cette partie a été déblayée dans les années 80, je me rappelle de m’être promené avec mes parents ici alors que le cœur était encore impraticable car encombré de gros blocs de pierre (mais j’étais alors très petit). Puis, les années suivantes les pierres déblayées ont été entassées progressivement autour du mur d’enceinte dans les bois alentours.

Voici un texte tiré du site “infobretagne.com” qui décrit la chapelle avant 1931 :

Notre-Dame du Burgo, vers l’est-sud-est, sur la pente d’une colline. C’est une construction du XVIème siècle, en grand et moyen appareil, en forme de croix latine. Sur l’inter-transept s’élève une tour carrée en pierre, amortie en ardoises. Les dimensions de l’édifice dans oeuvre sont de 32 mètres sur 7 environ. Sur les sablières se lisent les dates de 1528 et 1538 ; on y voit également, ainsi qu’au pignon du choeur, les armes des fondateurs  (…)

Une petite recherche Google nous donne également quelques détails :

  • La chapelle a été construite entre 1520 et 1540 sous l’impulsion de Cyprienne de Rohan et de François de la Feuillée, dame et seigneur de Kermainguy. Leurs armoiries figurent sur le pignon du chœur.
  • Georges Cadoudal, célèbre chef chouan, y a séjourné avec ses troupes avant de livrer bataille aux troupes du Général Harty, au Pont du Loc’h.
  • Une fontaine, la fontaine du Burgo est visible 500 mètres en contrebas. La fontaine a été construite en 1573 par le nommé Carteron, maître maçon ou tailleur de pierres (inscription gravée sur sa face Nord). Vous pouvez encore voir cette inscription si vous allez sur le site.
  • La chapelle a été classée monument historique en 1931.

L’accès

L’accès le plus simple se fait par la route qui relie Grand-Champ et Locmaria Grand-Champ à peu près à mi-chemin, il y a le lieu dit “Locméren-des-prés”. Tournez ici, et garez vous près de la fontaine. Il y a aussi un point de captage d’eau de source. Grimpez à pied jusqu’à la chapelle. Il y a aussi moyen d’accéder par un chemin qui longe la lande. Mais ce sera le sujet d’un prochain billet sur ce blog.

Ne soyez pas surpris, un terrain de tir militaire borde cette chapelle. L’accès au terrain de tir est interdit, mais l’accès à la chapelle reste autorisé.

Bonne ballade.

Catégories : Morbihan, Vieilles pierres | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Chapelle Notre Dame du Burgo

  1. Bernard

    Bonjour et bonnes ballades sur ce chemin. Profitez-en bien , car dans quelques mois, ce sera un massacre. Il est prévu de dévier Grand-Champ sur 2km600 et ce paysage encore intact sera une route.
    Si vous voulez plus de renseignments à ce sujet, n’hésitez pas à me contacter, pour garder une nature encore intact. Bernard

  2. Pingback: Du chemin de Coulac jusqu’à la Chapelle du Burgo « Chez Raoul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :