Sortie “Amphibiens”

J’ai fait l’autre soir une sortie à la rencontre des amphibiens qui peuplent les mares autour de chez moi. Je n’aurais jamais eu l’idée d’aller crapahuter dans ces zones humides sans Cyril, un passionné de grenouilles, crapauds, tritons et autres… Lui connait déjà un peu les environs et sait où trouver les espèces qu’il voulait me montrer ce soir là.

P1120166

Nous avons démarré la soirée vers 21 heures, une fois la nuit tombée. Equipés de bottes ou de waders, et de lampes frontales, nous avons commencé par visiter une ancienne carrière abandonnée au fond de laquelle dort entre 20 et 50 centimètres d’eau. Le fond de la carrière est parsemé de petits saules, de quelques roseaux, et de beaucoup de blocs de rochers. Le fond est stable, sableux, avec assez peu de végétation. L’eau est très claire, il est possible de marcher dedans assez facilement sans la troubler. Un terrain idéal pour l’observation des tritons…


Ecrevisses…

Nous avons parcouru la carrière en long et en large sans trop de succès. Il y avait bien quelques écrevisses, et chaque mouvement d’une de ces bestioles envahissantes me faisait un faux espoir…

P1120097

… et Triton marbré

Finalement, c’est dans une vingtaine de centimètres d’eau que j’ai vu mon premier triton marbré. Une belle bestiole d’une bonne dizaine de centimètres. Je le voyais du dessus, il était vert assez clair avec des taches noires. Il ne bougeait pas, et moi non plus, de peur de l’effrayer… Je dis à Cyril “j’en ai un” ! Il me demande si on voit une ligne orange sur son dos ? Non, il n’y en a pas… “Alors c’est un mâle” me dit Cyril. J’ai bougé un peu pour changer d’angle, et effectivement, il avait sur le dos une crête magnifique. Le petit pépère n’avait pas l’air affolé. J’ai sorti mon appareil photo pour le mitrailler, mais les photos étaient trop sombres à travers les 20 centimètres d’eau. Je n’ai réussi qu’à faire une photo à peu près nette (de loin) mais qui résume bien ce qu’on voit d’un premier abord en présence de cet animal (ci-dessus). Le triton sans doute excédé par mon flash a fini par aller se cacher sous une pierre. Mon premier triton marbré… Souvenir sympa !

Cyril a trouvé une femelle que je n’ai pas pu voir pour cause de bottes trop basses… Il a fini par prendre un autre mâle avec une épuisette, et le mettre dans un petit aquarium portatif de fabrication maison. Il s’agit d’une boite avec une vitrine en plexiglas et des leds sur le couvercle. Cela permet de faire des photos plus nettes que dans l’eau. Surtout quand on n’a pas un appareil étanche… Voici donc une meilleure photo de cet animal magnifique :

P1120118

Nous avons bien vite relâché notre ami. Et nous avons fini par décider d’aller explorer quelques autres mares situées plus loin sur le même terrain…

Triton palmé

Sans trop de succès… En repartant, nous sommes tombés sur une flaque dans laquelle évoluaient de petits tritons palmés. Ceux-ci sont beaucoup plus communs que le triton marbré, et beaucoup plus petits aussi (4/5 centimètres). Il s’agit des tritons que l’on peut généralement trouver près de chez nous dans les fossés ou les mares. Il y avait là trois ou quatre individus adultes, deux mâles et une femelle, il me semble. Le mâle se reconnait à ses pattes arrière palmées et la queue se terminant par un filament très fin.

Voici une femelle :

P1120129

Et un mâle, on distingue bien les pattes arrière palmées, pour la queue, c’est un peu plus délicat :

P1120135

Rainette verte

Nous avons ensuite exploré deux mares à la recherche de rainettes vertes ou mieux de pélodytes ponctués (si on avait de la chance). A part quelques gros dytiques, la première mare ne renfermait pas grand chose d’intéressant, pas un coassement. Peut-être un peu récent comme trou…

Nous avons fait la deuxième mare dans laquelle on entendait un gros rassemblement de rainettes vertes. Nous avons sillonné la mare et les marais alentours pendant 20 bonnes minutes avant de pouvoir observer nos premières rainettes vertes ! Pourtant, nous les entendions coasser tout autour de nous… Cyril m’a même dit “là, je ne crois pas qu’ils (les mâles) appellent les femelles, ils doivent de fiche de nous !”. C’est vrai qu’il n’est pas facile de les trouver. Mais la patience paye. Voici donc quelques photos que j’ai fini par réussir à prendre.

Une première :

P1120157

Voici ensuite une deuxième qui était environ à un mètre de la première, cachée dans une touffe de joncs. On distingue nettement le sac vocal gonflé sous la gorge. Notez aussi le mimétisme parfait avec les feuilles environnantes :

P1120162

La même, quelques photos plus tard :

P1120175

Finalement, pas de pélodytes pour ce soir là… Mais que de beaux souvenirs ! Merci à Cyril pour cette sortie, je n’aurais jamais eu l’idée même d’aller faire ce genre de “raid”. Reste à faire la même chose à l’automne avec les salamandres…

Catégories : En vrac | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Sortie “Amphibiens”

  1. Merci philippe. C’était dans le 44…

  2. Philippe Jamet

    Très belle randonnée dite moi de quel région s’agit il?salut .

  3. Pingback: Sortie salamandres « Chez Raoul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :