Un coup du soir comme on les aime…

11052011(004)Ce soir, c’est un post spécial… Il s’agit de mon vrai premier compte-rendu d’une sortie pêche. Sortie mémorable qui mérite bien son article à elle toute seule – en toute humilité, entendons nous bien… Mais lisez la suite pour comprendre…

Je suis donc allé ce soir faire une sortie pêche sur les rochers après le boulot. Direction mon bout de côte favori. La journée avait été plutôt morose. Sur la route, à la radio, les nouvelles lois sur la sécurité routière, la mort de Bob Marley il y a pile 30 ans, l’abrogation du bouclier fiscal, bref, que du folichon.

En arrivant, beau temps, mer calme et eau transparente. La mer était basse, début de marée montante. J’ai décidé d’attaquer une tête rocheuse où il y a toujours de l’eau, même par marée assez basse. Je me suis tâté sur la tête plombée à utiliser. Il me restait plus que 4 têtes de 10 grammes, dont 2 avec l’ardillon écrasé. J’ai préféré opter pour une avec ardillon, quitte à changer si je prenais trop de petits poissons. Pour le leurre, j’ai opté pour un Gulp Minnow 4 pouces noir (le “ramasse tout”). C’est ce que j’utilise généralement pour démarrer, histoire de voir ce qu’il y a comme poisson sur les postes.

J’ai donc commencé la prospection de ma pointe. Pas une touche, ce serait donc un soir de vache maigre… Même pas des tapes de petits lieux qui accrochent le leurre et le recrachent jusque dans les pieds. J’ai avancé vers le bout de la pointe. Il y avait quelques vagues, alors je suis monté sur un rocher. J’ai fait 2/3 lancers au dessus d’une barrière rocheuse. Rien, pas une touche. J’ai fait un ou deux autres lancers en laissant couler le leurre au fond. Et là, boum, une touche.

J’ai commencé à ramener, et j’ai très vite senti une certaine résistance au bout de la ligne. Tout d’un coup, c’est parti, clicliclicliclicliclicrrrrrrrrrrrrrrrrrr, le frein ! (J’ai toujours rêvé de pouvoir écrire ça !!! Maintenant, c’est chose faite… ;-)

Il ne m’a pas pris trop de ligne, mais ma Stringray était pliée correctement, comme dans les vidéos. On sentait quelques coups de tête assez mous dans la canne de temps en temps. Je me suis dit “ah tiens, j’ai peut-être battu mon record” (qui était de 51 centimètres pour un bar, pas énorme). Je pensais à un poisson de 55 centimètres peut-être.

Je me suis déplacé vers ma gauche histoire de me placer sur une zone de rochers en pente douce, l’emplacement parfait pour échouer tranquillement mon poisson. Puis j’ai commencé à le “travailler” pour le faire venir à mes pieds. Au bout de 5 minutes, ma tresse était à la verticale, mais je n’avais toujours pas vu mon poisson. Il était sous l’eau à tourner à mes pieds, il replongeait, me reprenait du fil. Mais impossible de le faire venir en surface. Bizarre pour un bar de 55 centimètres…

Au bout d’un moment il a fini par monter à la surface, et quand je l’ai vu s’échouer sur la zone de rochers en pente douce, ça a été terrible ! Il était énooorme ! Forcément, je n’avais jamais vu un poisson aussi gros… Alors au bout de ma canne !!! Voici une photo de la bête prise avec mon téléphone portable (désolé pour la qualité) :

11052011

J’ai mesuré le bestiau, 72 centimètres pour 3,6 kg. Respectable. Mais après consultation du post “Vos plus belles prises” sur Freestyle-Fishing, ça n’a rien d’impressionnant. Pourtant, pour moi, ces moments resteront gravés pour toujours. Sacrée émotion.

J’ai mis à contribution des vacanciers qui rentraient sur la plage pour une photo plus “posée”. Merci donc à Bernard de Bourges et sa petite famille pour la photo :

11052011(008)

J’ai décidé de prolonger un peu la sortie en prospectant un autre bout de côte. Mon Gulp noir étant fichu, j’ai monté un Gulp Sand Eel, très bon aussi. Sur le premier poste, des aiguillettes se sont amusées avec.

J’ai bien vite changé pour un emplacement avec plus d’eau. Après un saut acrobatique, je me suis retrouvé sur un rocher battu par les vagues. Et là, au bout de quelques lancers, une touche. J’ai tiré un peu sur le leurre, et aucune résistance. J’ai donc ramené le leurre à mes pieds, et au moment de le remonter, j’ai nettement senti une résistance. J’ai bien vite compris qu’il s’agissait d’un beau bar. Il avait en fait nagé vers moi, j’ai eu de la chance qu’il soit toujours accroché.

Il m’a pris un peu de fil. Sacré nom d’un chien, deux dans la soirée ! En fait, il s’agissait d’un bar de taille plus modeste, mais néanmoins largement sympathique : 52 centimètres de patate. Je l’ai décroché dans l’eau, et il a décampé au moment de prendre la photo en arrosant mon portable d’un beau coup de queue… A moins que ça soit une vague ! Bye l’ami, tu auras complété la soirée en beauté…

Je mets la photo ci-dessous car je la trouve belle, même si elle est floue, on voit nettement (floutement ?) la dorsale de toute beauté de la bête :

11052011(011)

Après ça, j’ai fait une belle perruque sur mon moulinet, j’ai du couper, et j’ai perdu 20 mètres de tresse, ce qui signalait l’heure d’arrêter les frais… Tout ne peut pas être parfait !!!

Voilà pour ce petit compte-rendu. J’espère qu’il vous a amusé, en tous cas, pour moi c’est une soirée mémorable.

A bientôt dans les marais ou sur les rochers…

Catégories : En mer | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Un coup du soir comme on les aime…

  1. @richard :
    Merci Richard, je ne peux que t’en souhaiter de pareils voire des plus nerveux ! Comme quoi il ne faut pas désespérer, la pêche du bord peut nous valoir aussi des super poissons comme ceux de cette belle soirée…

    Bonne pêche à toi

  2. richard

    Bravo et Félicitations !!

    Suis tombé un peu par hasard sur ton blog. Je peche aussi le bar et la plupart du temps du bord. J’apprécie donc ce coup de ligne à sa juste mesure. J en rève presque toutes les nuits !

    Encore bravo

  3. @julien :
    Effectivement Ju, c’est le Lunker qui va mettre mes stats en l’air :-) Sérieusement, je pense que cette observation est juste une particularité de mes stats de l’année dernière… Et puis tu sais ce qu’on dit sur l’exception qui bla bla bla… :-)

    Pour la dernière photo, dommage que la batterie de mon appareil photo soit morte, je n’aurais pas pris cette photo avec un téléphone, et la dorsale serait sans doute nette… Mais c’est vrai qu’elle est quand même chouette.

  4. Le masta!!! superbe Nico !!!
    il n’y a pas longtemps(corrige-moi si je me trompe), tu m’as dit que selon tes stats, petits coef = petits poissons (et en nombre) et gros coef = plus gros poissons (mais moins nombreux).
    Hier, c’était un coef de 50 non ?! et 2 « records » dans la soirée, comme quoi…
    J’adore la dernière photo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :