Là où qu’on y voit le fond…

Sortie truite Julien

La pêche en première catégorie était une chose un peu abstraite pour moi jusqu’à l’année dernière. J’ai eu la chance de faire quelques sorties sur de petites rivières du Finistère en compagnie d’un bienveillant gourou (qui se reconnaitra en lisant ces lignes). Malheureusement, pour ma part, ces quelques sorties furent capot. Mais pêcher des poissons si beaux et si nerveux dans une eau que l’on pourrait presque boire telle quelle, et tout ça au beau milieu des champs ou des bois… Bien évidemment, ça m’a plutôt botté. Le contraire aurait-été étonnant…

Du coup, j’ai remis ça cette année tout seul comme un grand…

Le terrain de jeux

Pour la petite mise en bouche, voici quelques photos de ces fameuses rivières tellement belles que se casser la figure dedans est (presque) un vrai plaisir !

Celles-ci se situent dans le Finistère :

Et celles-ci dans le Morbihan :

20130310_172335

20130317_154034

Toutes ces rivières abritent une population de poissons “sauvages”. Cela signifie qu’ils ne sont pas issus de lâchers, mais qu’ils se reproduisent naturellement. Merci au passage aux AAPPMA qui gèrent les rivières photographiées ci-dessus… Elles se reconnaitront. C’est un vrai pur bonheur de pouvoir pêcher dans de tels petits coins de paradis.

La petite boite

Contrairement aux habitudes que j’ai en rockfishing, point de leurres souples pour la truite, mais plutôt quelques cuillères et poissons nageurs :

20130318_210619

Au menu, des cuillères Mepps Aglia n°0 et 1 avec ou sans mouche, avec ou sans points, et de différentes couleurs (argent, cuivre, or). Un petit Tiny Fry Illex couleur Vairon qui frétille d’impatience. J’hésite presque à le sortir tellement il est beau !

20130318_210754Merci aux membres de Freestyle Fishing qui m’ont gentiment suggéré de remplacer les triples de mes cuillères par des hameçons simples, les truites étant des poissons un peu plus fragiles que les gobies ou perches ou bars que j’ai pu croiser jusque là.

Pour remplacer facilement les triples des cuillères, j’ai coupé le triple original à l’aide d’une tenaille. Puis j’ai monté un hameçon simple à l’aide d’un anneau brisé. C’est nettement plus facile que de démonter toute la cuillère. Les hameçons Owner ci-contre en taille n°6 et 8 sont vraiment excellents.

Pour les deux cuillères avec mouche que l’on voit sur la photo, j’ai juste écrasé les ardillons et coupé une des pointes pour transformer l’hameçon triple en double, nettement moins blessant.

L’approche

Pour ce qui concerne l’approche, je n’ai retenu des leçons de l’année dernière qu’un maitre mot, SIOUX :-)

2012-03-11%252016.06.49

Je ne ferais pas de commentaires sur le choix des couleurs de la tenue camouflage ci-dessus. Car l’intéressé se vengerait certainement en ajoutant en bas de cette page un commentaire acide à propos d’une récupération de leurre finie par un beau plongeon…

Et les stars !

Une fois au bord de l’eau, fini la rigolade. J’ai repéré un certain nombre de sites par un beau dimanche pluvieux avant de finir par me décider pour une zone facile car assez dégagée d’arbres. Pas trop de risques d’accrocher ma plus belle cuillère au premier lancer. L’eau était calme et pas tout à fait transparente. Mais on voyait le fond, chose bizarre pour moi, plutôt habitué aux eaux teintées. Le ruisseau coulait au fond d’un petit vallon au beau milieu des bois… le rêve !

Premier poste, lancer en amont le long de la berge. Rien. Puis d’autres lancers, toujours rien. Normal. Mais je me suis quand même demandé si j’étais au bon endroit, si c’était possible qu’il y ait des poissons dans une rivière si petite, mais si belle.

Le deuxième poste a levé tous mes doutes. Premier lancer, 3/4 amont… accroché dans la berge d’en face ! Je décroche, le leurre fait un gros plouf. Je ramène en pestant, en me disant que j’ai “flingué le poste”. Je tente quand même un deuxième lancer (parce que je suis têtu hein), en plein dans la veine d’eau plus rapide qui courait au beau milieu de la rivière. Et là, je sens une belle touche. Je ramène sous ma canne, et je vois des couleurs… Ah, ce n’est pas un chevesne ? Non, ma première truite ! 25 centimètres… une photo, un petit bisou et retour à l’eau. La photo me révèlera ensuite que c’est une jolie fario.

20130317_151814

Suite à cette prise, il était tard, je suis rentré. Toute la semaine, j’ai pensé à ma truite et au calme de ce petit vallon. Un peu débile peut-être, mais ça m’a vraiment marqué. Alors le week-end arrivé, je suis retourné grosso modo sur le même poste. Premier lancer, bim ! La jolie mémère ci-dessus. 28 centimètres. Là, j’étais vraiment accro…

Voici quelques autres prises :

20130317_153817

20130317_153646

Celle là n’est pas de moi :

Sortie truite Julien

Qu’elles sont belles quand même… Vivement le week-end !

Catégories : Première catégorie | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :